Bio

Je suis en premier lieu passionnée par le sport, suivi d’une passion pour le corps humain, l’anatomie, la biomécanique et la santé d’où mon champ d’étude en kinésiologie. On peut me retrouver dans une cuisine, entre les arbres, été comme hiver accompagné d’un chien ou dans une salle d’entraînement. Je suis perfectionniste, persévérante, naturelle et simple.

  • Date de naissance : Le 24 janvier 1995
  • Discipline : Snowboard Cross
  • Scolarité : Étudiante au baccalauréat en kinésiologie à l’Université Laval
  • Années d’expérience: 15
  • Équipes: Athlète de l’équipe nationale de développement (Next Gen)
  • Entraineur : Nicolas Desmarais

Faits saillants antérieurs

  • Médaillée d’or au Jeux Olympiques de la jeunesse 2012
  • Récipiendaire du Neil Daffern Award of excellence par Canada Snowboard pour la saison 2013-2014 et 2016-2017
  • Athlète de l’équipe canadienne de développement en slopestyle de 2013 à 2016
  • Championne nord-américaine 2017
  • Championne canadienne 2017
  • Championne du circuit canadien Speed Nation 2017
  • Vice-championne nord-américaine 2019
  • Médaillée de bronze au Jeux Mondiaux Universitaire 2019

Ayant grandi dans Lanaudière sur une ferme laitière, j’ai toujours eu un grand terrain de jeux à partager avec ma sœur et mes deux frères, tous plus vieux que moi. J’adorais bouger, être à l’extérieur et pratiquer une multitude de sports. J’ai fait quelques saisons de soccer et de flag/touch Football, je crois que j’ai eu le goût de la compétition en premier pour passer plus de temps entre amis à faire du sport et ensuite cela m’a permis d’apprendre à perdre, à gagner et à relever des défis.

 

J’ai fait mes débuts en planche à neige à l’âge de 9 ans, dans la cour de mes parents, avec l’ancien snowboard de mon cousin.  Dès le premier instant, j’ai eu la piqûre pour ce sport, je voulais aller plus vite, sauter plus loin, plus rien n’existait mis à part ma planche et ma pelle. Après quelques hivers à l’école de glisse de Val Saint-Côme, j’ai connu une progression fulgurante grâce à l’encadrement des instructeurs et le professionnalisme du personnel de la station. Au fil des efforts, des heures de pelletage derrière la maison à construire des sauts, des rencontres inspirantes, grâce à l’aide de mes parents et commanditaires, j’ai commencé à compétitionner à l’âge de 15 ans.

 

J’ai ensuite rejoint l’équipe du Québec dès la fin de ma première saison de compétition, et deux ans plus tard, je faisais mon entrée dans l’équipe canadienne de développement en slopestyle. Toujours aussi passionnée par mon sport et à force de persévérance, j’étais fin prête pour les compétitions nord-américaines et le circuit de la coupe du monde en halfpipe, big air et slopestyle.
Plusieurs belles saisons se sont enchainées, j’aurai participé à deux championnats du monde junior (slopestyle et halfpipe) et championnat du monde sénior (slopestyle), au Burton US Open (slopestyle), aux Jeux mondiaux universitaires (slopestyle et halfpipe), à des coupes du monde (slopestyle et halfpipe) et j’aurai été médaillé d’or au premier Jeux olympiques de la jeunesse en slopestyle.

Changement de carrière

J’ai amorcé ma saison 2015-2016 avec beaucoup de détermination, ayant les Jeux olympiques de 2018 bien en vue. J’étais alors loin de me douter que cette saison allait en fait me faire vivre mes derniers moments en snowboard slopestyle et big air.

 

En effet, lors du camp d’entrainement de janvier 2016, j’ai subi une commotion cérébrale à la suite d’une violente chute. Ayant eu de nombres blessures au cours des dernières années, j’ai tout de suite su que j’allais mettre fin à ma carrière même si cela allait être une décision crève-cœur. D’un autre côté, je n’étais pas prête à laisser la vie d’athlète dernière moi, on m’avait souvent dit que j’avais du potentiel pour le snowboard cross à cause de mon physique et mon style de riding. J’ai donc décidé de tenter ma chance à la fin de la saison au championnat canadien. Après avoir été écartée de la compétition pour toute la saison et n’ayant qu’une planche de freestyle sous la main, j’espérais seulement me qualifier pour les rondes finales de l’événement. À mon grand étonnement, je suis repartie avec la 4e place de la finale en poche. C’était décidé, changement d’équipe, d’entraineur et d’équipement, j’allais relever le défi du snowboard cross et rejoindre l’équipe du Québec pour une saison sur le circuit nord-américain. Un an plus tard, j’étais de retour sur l’équipe canadienne de développement avec le titre de championne canadienne et nord-américaine.

Saison 2019-2020

Après une saison couronnée de succès sur le circuit nord-américain, j’ai gagné ma place sur le circuit de la coupe du monde! Je retourne donc sur la scène internationale après une saison sur le circuit nord-américain avec des objectifs de performance comme me qualifier dans le top 16 des coupes du monde. Je vise également de joindre l’équipe canadienne principale pour la saison 2020-2021 et pour l’année préolympique.
Mis à part mes objectifs de performances, je veux avant tout profiter de chaque opportunité, chaque voyage, avoir du plaisir sur neige et comme toujours, repousser mes limites.

Audrey Macmaniman Jeux Mondiaux Universitaire 2019

Aidez moi à atteindre les plus hauts sommets dès maintenant